5 idées reçues sur la méditation (et comment s’en libérer)

méditation plage

parce que certains malentendus ont la vie dure,
même chez ceux qui pratiquent…


La méditation a le vent en poupe en ce moment…
Et c’est certainement une excellente nouvelle pour le futur de l’humanité !

Mais comme à chaque fois qu’il y a « phénomène de mode », certaines subtilités sont perdues en route, et de fausses croyances ou des raccourcis de pensée s’installent.

Alors regardons cela ensemble de plus prêt, car il y a fort à parier que parmi les 5 idées reçues listées ci-dessous, tu en partages au moins une… et qu’elle te parasite dans ta pratique ou simplement ton rapport à la méditation.

 

Commençons par la plus simple :

Idée reçue n°1 : méditer = assis(e) sur un coussin + yeux fermés

Faux !

Quand on pense à la méditation (en tout cas en France…), on a tous l’image de Matthieu Ricard ou Christophe André, et bien que venant d’horizons différents (le Bouddhisme pour le premier, et la Pleine Conscience pour le second), l’un comme l’autre ont cela en commun que la méditation qu’ils proposent se fait généralement assis, et les yeux fermés… en silence.

Or cela n’est qu’une façon de méditer. La façon « passive ».

Il existe tellement d’autres voies, comme les méditation « dynamiques » ou « actives » d’Osho, les méditation par le son, la parole, les yeux ouverts, l’écriture, la danse, la marche… « sans tête »… seul, en binôme ou à plusieurs ! Le Tantrisme explore même toute une série de méditations utilisant l’énergie sexuelle comme point de focalisation !…

Bref, il y a un nombre incroyable de techniques de méditations (plus d’une centaine rien qu’en se référant à celles listées sur le site MeditationFrance) et si la plus connue est certainement la « passive », elle n’est pas l’unique voie pour faire silence à l’intérieur et découvrir la vraie nature de l’Être 🙂

Idée reçue n°2 : La méditation, ça s’apprend

moines en méditation

Oulalah… cette photo, moi elle ne me donne vraiment pas envie d'apprendre !

Vrai et Faux…

Tout dépend d'où l’on se situe…

« Méditer » est un verbe d'action qui désigne bizarrement… un état d’Être… de présence. Pas du tout une action dans le registre du FAIRE, donc !
En clair, ce qui s'apprend, ce n'est pas la méditation en soi, mais les techniques et les chemins qui y amènent.

Je m'explique :

Il est clair que les très grands méditants, dont les heures de méditation se comptent en dizaine de milliers, ont une expérience et une profondeur dans la pratique qu’un(e) "débutant(e)" n’aura pas immédiatement.

Et il est également vrai qu'au démarrage, être guidé est un plus, pour avoir certains repères… notamment sur l’attention, la posture et le souffle…
Mais le problème de cette notion « d'apprentissage », c'est qu'en général, on entend « savoir-faire » alors qu’il s’agit en vérité d'apprendre à « être ».
C’est un tout autre niveau…

Comme dirait mon instructeur du moment : « il n'y a jamais de méditation réussie (ou échouée)… Il n'y a que l'expérience de ce qui est là. »

La notion « d’apprentissage » au sens habituel de « compétence à acquérir » induit quasi immédiatement l’idée qu'il y a des « bonnes et des mauvaises méditations »… et donc la notion de PERFORMANCE.

Or le plus grand obstacle à la méditation, c'est souvent cette croyance qu’il y a quelque chose à (bien) FAIRE.
La méditation, c’est justement tout l’inverse : le Non-faire ! Y compris en mouvement…
Pour une fois, simplement être présent à ce qui est, en particulier en soi.

 

Les techniques qui nous aident à entrer en méditation n’ont pour but que de nous aider à nous dépouiller de ce qui limite notre pleine présence…
Elles ne sont qu’une étape à dépasser, jamais quelque chose à AJOUTER.

La notion de « performance » est donc totalement hors sujet, ici !
Et la volonté « d'apprendre la méditation » souvent trompeuse…

 

OK ? Allons encore plus loin dans cette voie :

Idée reçue n°3 : Pour rentrer en méditation, il faut contrôler ses pensées

Faux !

Il n’y a rien à contrôler,
rien à maîtriser,
rien à stopper, ni mettre de côté…

Pas même ses pensées, pas même son Mental… et pas même son égo !!!

La méditation c’est se mettre « en présence » et accueillir l’expérience… en soi et à l’extérieur de soi (les bruits par exemple… la fraîcheur de l’air, etc…)

Les pensées viennent… elles passent… on les voit, on les accueille, on peut même jouer avec… par exemple regarder l’espace entre chaque pensée… et s’amuser à porter son attention simultanément sur les sons environnants et nos pensées… ou leur dire un grand « Oui » ou un « Bonjour » systématique comme aime à pratiquer une amie.

Et si nos pensées ou nos émotions nous submergent trop, le souffle et le corps sont de bons ancrages pour détacher notre attention.

Dans tous les cas, nous ne sommes pas nos pensées,
alors pourquoi vouloir les contrôler ou les repousser ?
La Conscience suffit…

Idée reçue n°4 : Méditer, ça prend du temps !

C’est vrai dans le paradigme de « retraites méditatives » (méditer pendant plusieurs jours d’affilée) ou dans le cadre d’une pratique quotidienne soutenue (plusieurs heures par jour).

Mais lorsqu’on débute, ou simplement quand on n’a pas l’appel pour aller si loin, rien n’empêche (vraiment rien) de simplement se prendre 5 ou 10 minutes chaque jour, quitte, si l’on manque vraiment de temps, à valoriser ses moments de transports en commun.

5 ou 10 minutes pour soi, c’est déjà énorme ! Et cela peut faire une belle différence, surtout si on n’a pas l’habitude de ralentir !

méditation parc ville

Tu déjeunes à l'extérieur ? Profites-en pour prendre 2-3 minutes au soleil et revenir à toi…

À vrai dire, le temps compte peu lorsqu’on démarre… Cedric Villa du blog Techniques de Méditation a même fait son crédo de la « micro-méditation » : plutôt que méditer longtemps de temps en temps, essaie de méditer très souvent et très peu de temps à chaque fois ! 10 secondes par ci… 30 secondes par là… plusieurs fois dans la journée…

Par exemple aux toilettes, avant tourner le contact de ta voiture, au retour de ta pause déjeuner, etc…
-Si tu micro-médites toi aussi, partage moi ton expérience de la chose dans les commentaires ci-dessous… ça m’intéresse !-

 

Je parlais de trouver des façons de se ressourcer par soi-même dans l’article « Se ressourcer en ville : Mission impossible ? »… et je peux dire que personnellement ces moments de micro-ressourcement sont devenus indispensables pour réguler mon énergie et rester équilibré toute la journée.

Et à force de les pratiquer, je me réjouis de constater qu’ils sont devenus une seconde nature…
à tel point qu’aujourd’hui, quand je m’éparpille et souhaite retrouver le fil de mes idées : Tac !…
3 secondes de lâcher prise les yeux fermés…
et la clarté et les idées reviennent comme par magie… (ou pas).

À toi de trouver tes moments les plus propices pour expérimenter…
En ce qui me concerne, c’est clairement les moments de foule et de transports en commun ! 😉

Idée reçue n°5 : Il faut faire de la méditation

On en arrive à la plus subtile… c’est pour cela qu’elle est à la fin.

Je le disais, la méditation a plus que jamais le vent en poupe… les grands médias en vantent les mérites, la presse (en général féminine) dresse des listes de bénéfices de 3 paragraphes… les Youtubeurs s’en emparent… même les entreprises s’y mettent, particulièrement la sphère « startups » (Google pour ne citer qu’eux…) et cela, notamment grâce à la laïcisation qu’a amené la Mindfulness.

Bref, la méditation, c’est bientôt comme le Yoga… c’est devenu branché ! (alors qu’il y a un siècle, franchement, c’était un truc bizarre de moine pas du tout sexy…)

Là où je veux en venir, c’est que dans cette ambiance-là, il peut parfois être délicat intérieurement de ne pas s’y mettre aussi, ou de ne pas encore bien connaître le sujet… Comme si une injonction moralisatrice ambiante nous disait : « Quoi ?! Tu ne pratiques pas ? Mais t’es hazbeen… FAIS de la méditation, et tous les jours STP ! C’est bon pour la santé !… Go ! ».

Personne ne dit cela, évidemment… on est 100 % responsable de nos interprétations et de la façon dont on reçoit les messages extérieurs (qui ne sont bien que des invitations)… Mon point ici, est simplement, au cas où, de dire à ceux qui découvrent :

« C’est Okay si tu ne médites pas ! Rien ne t’y obliges… Tu es libre.

Si c’est pas ton truc aujourd’hui, cool… La méditation est une voie parmi d’autres dans ce large et beau chemin de croissance personnelle. Et la méditation ne résout pas tout… loin de là !

Si aujourd’hui autre chose t’appelle d’avantage, suis ton élan ! Suis TOUJOURS ton élan !
Si tu sens que ce n’est pas encore pleinement le moment, parfait !…
Un pas à la fois. Le chemin vers soi n’est pas une course… »

 

J’ai personnellement mis beaucoup de temps avant de m’intéresser à la fois à la méditation et au Yoga… (ça doit être mon côté rebel). Pour être franc, je trouvais ça chiant… austère… je ne voyais pas l’intérêt.

Et puis un jour, j’ai désiré m'y mettre… à vrai dire, surtout grâce à la découverte de la méditation en mouvement, qui a révolutionné ma perception de la méditation.

On y reviendra dans un prochain article !…

 

D’ici-là, médite bien sur ces 5 idées reçues 😉

  1. Méditation = assis(e) sur un coussin + yeux fermés
  2. La méditation ça s’apprend
  3. Pour rentrer en méditation, il faut contrôler ses pensées
  4. Méditer, ça prend du temps !
  5. Il faut faire de la méditation

et dis-moi en commentaire si l’une d’entre elles a fait tilt pour toi !

 

Pas encore abonné(e) ? Reçois les prochains articles !

« Bien dans sa tête, bien dans sa peau… même en ville et dans la modernité ! » C’est le programme…

privacy 100% serein. Aucun SPAM envoyé

 

N’hésite pas à me laisser un commentaire ci-dessous pour me dire ce que tu as pensé de cet article,
et dans quelle idée reçue tu te retrouves particulièrement ;

Et bien-sûr, si ça fait sens pour toi, partage cet article !

 

À Propos de l'Auteur

Gael Marin

Coach, entrepreneur, chercheur insatiable et passionné… j'ai lancé le site "Le Méditant Urbain" pour répondre à une question fondamentale à mes yeux : "Comment être bien dans sa tête et bien dans sa peau, même en ville et dans la modernité ?" Si cette question te parle aussi, rejoins-moi et faisons le voyage ensemble !