Manger 100 % Bio sans exploser son budget, c’est possible !

smoothie

ou comment trouver les ressources pour manger sain, même avec des revenus modestes (et lorsqu’on pense que c’est trop difficile !)


Okay… voici le contexte :

- Avec la découverte du Développement personnel, tu t'intéresses de plus en plus à ton bien-être… et logiquement, aussi désormais, à la qualité de ton alimentation !

- Tu aimerais consommer 100 % Bio pour des raisons de santé, mais aussi d’éthiques et d’écologie,

- Mais dure réalité : 100 % Bio, c’est plus cher et tu n’as forcément le budget pour
(surtout en ville où le moindre truc coûte déjà un bras !…)

 

Bienvenue !

Dans cet article très pratico-pratique en 2 parties, je te partage mes éclairages à titre de passionné d'optimisation, et ancien directeur Achats dans l’alimentaire Bio et l’Equitable pendant des années…

…et pour ne rien gâcher, moi aussi j’ai été fauché les quelques dernières années ! 🙂

 

Alors voyons ensemble comment trouver les ressources pour ce beau projet :

Manger sain sans se ruiner : le Mindset pour partir sur les bonnes bases

Voici un point de départ dont personne ne parle, mais qui me paraît être un pré-requis important, surtout quand passer au Bio représente un changement important d'habitudes de consommation.

(Et là, c’est le coach qui parle…)

Tu veux faire des économies… ?
OK, mais avant ça… as-tu suffisamment envie de dépenser pour ton alimentation ?



« Heu… ? »

 

Je m’explique :

J’ai des amis ‘normaux’ qui « disent » qu’ils aimeraient manger Bio, qu’il « faudrait »…
mais dès qu’on creuse un peu, la motivation n’est pas vraiment là.

En vérité, ça les saoule de payer si cher !

Le Bio, ça n’est pas authentiquement leur priorité.
Voire ils se demandent si ce n’est pas un peu du vol sur les bords la barquette de Tofu/Quinoa à 29,58€ les 100g (blague 🙂 )…

Et parfois, même, c’est le type de personnes qu’ils croisent dans les magasins Bios qui les insupportent ! (véridique… )
« Tous ces Bobos-hippies nombrilistes qui achètent Bio pour se donner bonne conscience… Pas du tout envie de leur ressembler, moi !! ».

 

Bon… ce n’est pas probablement pas ton cas si tu es sur ce blog… 😛

Mais toujours est-il que sur un plan psychologique, lorsqu’il y a conflit interne entre une volonté passagère et nos valeurs profondes, l’inconscient trouvera toujours des moyens pour nous ramener à la cohérence… et nous détourner de ce qu’on avait dit…

Et au quotidien, cela donne :

Semaine 1 : « Ah zut ! Je n’ai plus le temps de faire le détour par le magasin Bio… »
Semaine 2 : « Je suis à sec. Semaine prochaine !… »
Semaine 3 : « J’ai la flemme, soirée pizza plutôt… »
Semaine 4 : « Heu… c’était quoi ma bonne résolution déjà ?… »

 

Vouloir manger sainement (et en l’occurrence Bio), c’est un vrai « projet », au sens où il va non seulement bousculer nos habitudes d’achat, mais aussi notre portefeuille.

Le Bio, c’est un montée en gamme. C’est plus cher.

 

Et c’est pour cela que je demandais au départ :
« as-tu suffisamment ENVIE de payer cher pour ton alimentation ? »

Parce qu’au moment où avec joie, tu seras prêt(e) à débourser plus… alors ta motivation sera infaillible !
…Et tu trouveras les moyens de manger Bio quel que soit ton budget !

Car ce sera devenu non-négociable.

 

Et paradoxalement, à partir de là, l’optimisation budgétaire sera possible !
Mais tant que le prix est une excuse, c’est à mon avis que tu ne le veux pas assez fort.

 

Donc étape 1 selon moi : clarifier ton « Pourquoi ? »
Et par là, je ne veux pas dire un truc mental à l’américaine, genre « je décide d’être en parfaite santé 365 jours par an ! »

Non.

Je parle d’avantage de commencer par ressentir…
Juste te faire à l’idée, dans un premier temps… vérifier si c’est bien ça.

Laisser résonner.

Prendre le temps de contacter ta motivation et te réjouir de cette monter de niveau.
Car c'est un beau cadeau que tu te fais.

Et quand c’est mûr à l’intérieur, quand tu te sens décidé(e)… alosr se lancer et mettre le paquet !

 

Mais peut-être que tu es déjà très clair sur tes motivations, et que tu cherches seulement des astuces pour payer moins cher.
Dans ce cas, avançons :

Jouer à maîtriser son budget

C’est un autre point « Mindset » important, selon moi :

Beaucoup de gens (que je croise, en tout cas) veulent manger Bio et payer moins cher, mais ont un rapport conflictuel à l’argent, et préféreraient ne pas avoir à le gérer.

« Trop penser à l’argent, ça rend égoïste, ou ça entretient des pensées négatives de manque… »
« Moi, je suis dans l’Abondance… alors je dépense sans compter. Je préfère faire confiance à l’Univers… »

Pour beaucoup, la compta, ça ressemble à ça…

Je pense personnellement, qu’il y a tout à gagner à s’intéresser à ses sous, et à maîtriser (le mot est choisi) son budget.

Précisément.

Vouloir optimiser sans point de départ ni éléments de suivi, c’est impossible.
Il faut connaître ses « métriques »

C’est-à-dire au minimum :

  1. son budget alimentation mensuel (je suis toujours surpris du nombre de gens qui ne le connaissent pas…)
  2. son budget visé (= combien tu peux dépenser raisonnablement chaque mois pour être confortable)
  3. ses 2 ou 3 aliments « gouffre » (par exemple les 3 pots de Choconoisette par mois ou la viande un repas sur deux)

 

Pour cela, pas de secret, il faut commencer par comptabiliser ses dépenses.

Je sais que ça ne plaît pas à tout le monde, mais suivre sa compta permet non seulement d’ajuster en cas de dépassement, mais aussi (plus important selon moi) de renforcer sa motivation semaine après semaine, car tu as enfin des éléments tangibles pour mesurer ta progression, et l’atteinte de ton budget cible.

Et quand tu y parviens, tu peux le célébrer… et sentir cette FIERTÉ qui t’envahit soudain !
Youpi !…

 

C’est pourquoi, en résumé, les premières choses à faire selon moi sont :

  1. vérifier si consommer 100% Bio a suffisamment de sens pour toi aujourd'hui, ou si ça peut attendre, car pas encore une vraie priorité.
  2. connaître ton budget mensuel moyen actuel
  3. définir à combien tu voudrais descendre (ou te stabiliser) pour être en sécurité.

Il est très important d’avoir en tête un budget cible (même vague dans un premier temps) parce qu’il offre du repère et une sensation d’accomplissement.

Ce n’est pas simplement le « j’aimerais payer moins cher » qui te laissera toujours frustré(e) et culpabilisé(e) quoi que tu économises… puisqu’il est inatteignable !

 

A titre de repère, si tu es célibataire, en ville, un budget alimentation de 250-300€ par mois (50-60€ par semaine) est déjà très bon, en tout cas pour du 100 % Bio (et en France) :

Voilà pour la partie Mindset !…


Cet article est en 2 parties

=> CLIQUE ICI pour lire LA SUITE


Pas encore abonné(e) ? Reçois les prochains articles !

« Bien dans sa tête, bien dans sa peau… même en ville et dans la modernité ! » C’est le programme…

privacy 100% serein. Aucun SPAM envoyé

N’hésite pas à me laisser un commentaire ci-dessous pour me dire ce que tu as pensé de cet article,
et comment tout cela résonne pour TOI ;

Et bien-sûr, si ça fait sens pour toi, partage cet article !

À Propos de l'Auteur

Gael Marin

Coach, entrepreneur, chercheur insatiable et passionné… j'ai lancé le site "Le Méditant Urbain" pour répondre à une question fondamentale à mes yeux : "Comment être bien dans sa tête et bien dans sa peau, même en ville et dans la modernité ?" Si cette question te parle aussi, rejoins-moi et faisons le voyage ensemble !